Les voyages d’affaires, qui ont fortement diminué durant les périodes de confinement propres à chaque pays, reprennent petit à petit dans certaines régions du monde. Cela a notamment impacté les déplacements professionnels à Paris et tous les événements liés à ceux-ci qui devaient avoir lieu. D’après une étude de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris (OTCP), la majorité des passagers aériens voyageront prochainement pour des raisons professionnelles. En effet, 70% des personnes interrogées prendront l’avion pour un voyage d’affaire.

photo article voyages d'affaires

Comment se positionne Paris concernant les déplacements professionnels ? 

Parmi les professionnels du monde entier qui se déplaceront vers Paris, 34% le feront pour une réunion. Autrement, 26% le feront pour un congrès, et enfin 12% pour des salons. La capitale française est la première ville d’accueil concernant les congrès au niveau international selon l’ICCA (International Congress and Convention Association). En effet, Paris a accueilli près de 240 congrès internationaux en 2019. Ainsi, la France se plaçait jusqu’à présent dans une dynamique en termes d’événements professionnels, et attirait de grands congrès.

Cependant, les voyages d’affaire continueront d’être impactés pendant un moment. Pour l’instant, 65% des professionnels ayant souvent recours à des voyages d’affaire affirment diminuer leurs événements professionnels. Il en est de même pour leurs déplacements, face aux mesures sanitaires trop strictes pour pouvoir les mettre en place. En France, des sociétés telles que L’Oréal et Nestlé, ont suspendu l’ensemble de leurs voyages professionnels, peu importe la destination. La fin de l’été reste donc encore floue en termes d’événements professionnels.

Cependant, d’après Linus Bauer, un consultant dans l’industrie aéronautique et conférencier sur le transport aérien, les voyages d’affaires vont être réduits et ne seront privilégiés que pour les besoins essentiels mondiaux. Ainsi, 5 à 8% des voyages d’affaires pourraient ne pas reprendre à l’avenir, même quand la situation s’améliorera.

En cas d’annulation, de retard, ou même de déclassement lors de vols prévus dans le cas de voyages d’affaire, il est tout à fait possible de recourir à Dibster, qui permet aux entreprises d’obtenir des indemnités suite à des incidents survenus sur des vols, et notamment des vols d’affaires. Vous pouvez obtenir jusqu’à 600€ d’indemnisations selon la situation.