La France fait partie des pays qui ont été – et continue d’être – très touchés par la crise sanitaire et ses conséquences sur l’économie. Certains secteurs industriels ont été plus touchés que d’autres, ce qui a notamment réduit leurs voyages liés à leur profession. Quels sont donc ces secteurs industriels impactés par le COVID ?

Les secteurs du transport très touchés par la crise sanitaire. 

Dans un premier temps, les secteurs des transports et de la logistique ont été fortement affaiblis par la crise. En effet, leur production a baissé de 40% au mois de juin 2020, par rapport à l’année 2019. Il est donc évident que leurs déplacements, principalement routiers, ont diminué. De manière générale, le secteur du transport industriel de marchandises a fortement chuté, que ce soit via routes, trains ou bateaux. Dans un cas similaire, le secteur de l’aéronautique et de la défense est aussi touché par cette crise. Leur production a chuté de 21% pour le mois de juin 2020 comparé à l’année 2019. Selon les prévisions faites, ces industries ne retrouveront probablement par leur niveau de production avant 2023.

Les secteurs liés au tourisme sont particulièrement touchés. 

Bien que certains secteurs aient réussi à tirer leur épingle du jeu et à faire fluctuer leur activité, la plupart des secteurs ont subi la crise. Les secteurs industriels sont durement touchés de manière générale, notamment celui du tourisme avec l’hôtellerie et la restauration.

Le secteur du transport, plus particulièrement l’aérien, est un des secteurs ayant été le plus touché par la crise. En effet, en pleine saison estivale, peu de français voyagent à l’étranger et privilégient les vacances dans l’hexagone. La plupart partent en voiture ou en train, laissant de côté l’avion. Il en est de même pour les voyages d’affaire. Il est donc difficile pour ce secteur qui essuie des pertes très importantes depuis mars de se relancer. Globalement, les secteurs industriels impactés par le COVID sont donc nombreux.

Des chiffres qui restent néanmoins positifs. 

Cependant, le regain de l’économie reste positif pour l’instant en France. Que ce soit pour les entreprises ou pour les consommateurs, les chiffres sont optimistes. La France était un des pays européens dont l’économie s’était le plus arrêtée, et les chiffres avaient beaucoup chuté. Néanmoins, elle est désormais un des pays qui connaît la relance la plus importante. Les résultats rendent donc optimistes, malgré le fait qu’on puisse s’attendre à une deuxième vague de l’épidémie en France à la rentrée, qui pourrait remettre le pays dans une situation difficile.

Retrouvez plus d’informations sur le site de l’Usine Nouvelle.