Avec la crise sanitaire qui touche le monde entier depuis ce début d’année, le trafic aérien fait partie des domaines ayant été très impacté. En effet, durant une certaine période, nombreux sont les avions à être restées cloués au sol. Désormais, les compagnies aériennes reprennent peu à peu, dans certains pays, leur activité. Cependant, chaque pays avance à son rythme par rapport à l’épidémie, et les vols ne peuvent donc pas reprendre leur cours normal partout dans le monde. On peut ainsi se demander évidemment quand peut-on espérer un retour « à la normale » en ce qui concerne l’aviation. La réponse reste floue et il est difficile d’y répondre avec certitude, cependant de nombreuses compagnies ont annoncé leur plan de reprise, qui s’effectue au fur et à mesure des mois. En France, les compagnies relancent leur activité crescendo durant l’été, sans atteindre leur capacité maximale pour autant.

Quand pourra-t-on retrouver le trafic habituel ? 

Les scénarios restent peu optimistes pour le futur. D’après l’IATA, l’Association Internationale du Transport Aérien, le trafic aérien ne retrouvera pas son trafic habituel avant 2023. En effet, les compagnies commencent d’abord par reprendre leurs liaisons internes, et c’est ce qui est majoritairement attendu pour l’été. Mais la reprise du trafic internationale est beaucoup plus compliquée et lente. Il faut attendre que l’économie se relance petit à petit pour que tous les vols puissent être effectués à nouveau. Mais il faut également que l’épidémie se tarisse dans le monde entier évidemment, et c’est ce qui risque d’être le plus compliqué, d’autant plus que de nombreux pays s’attendent à être victimes d’une deuxième vague prochainement.

 

La majorité des passagers aériens ne sont, de toute manière, pas ouverts à voyager à l’étranger pour l’instant. L’IATA a réalisé un sondage concluant que 58% des personnes interrogées préfèrent prévoir des voyages au sein de leur pays pour le moment.